La rémunération équitable

remuneration-equitable

Pourquoi une rémunération équitable est indispensable ?

enfants-indonesiens

Cette question peut paraître futile, car un modèle équitable est toujours préférable. Mais pour nos artisanes, il ne s'agit pas d'une option, c'est une nécessité.

Pourquoi ? Parce que ces femmes sont avant tout des mères de famille. Un travail très mal rémunéré signifie un avenir incertain pour leurs enfants.

Jusqu'ici, ces enfants préférent partir travailler en ville le jour venu. Certains deviennent caissiers dans des supermarchés, quand d'autres sont chauffeurs de taxi ou de scooter. Avec une rémunération artisanale comparable ou supérieure à celles des villes, certains jeunes feront le choix de rester au village pour perpétuer la tradition du Batik indonésien.

JE RENCONTRE LES ARTISANES

Quelle rémunération obtiennent-elles de Semandtik ?

dialogue-artisane

Nous avons débuté nos travaux en faisant le bilan de ce qu'obtenaient les artisanes. A l'époque, elles vendaient leurs créations exclusivement à des grossistes peu scrupuleux quant à leurs conditions de vie. Elles devaient prendre à leur charge les divers coûts (les frais de teinture et de couture, le tissu, la consommation de cire pour dessiner et le gaz pour la faire fondre).

Chez Semandtik, nous prenons en charge tous ces frais, et leur proposons en plus une rémunération horaire fixe ! Celle-ci est 3 fois supérieure à celle qu'elles obtenaient auparavant ! Avec le coût de la vie dans le village, celle-ci équivaut à:

remuneration-horaire
Par exemple, la rémunération d'un foulard GEDHE (3 heures de travail) permet à une famille de 4 personnes de subvenir à ses besoins en riz pendant 15 jours. Celle d'un couvre-lit OMAH permet de payer le loyer de cette même famille pendant plus de 3 semaines !
Si ce cercle vertueux est possible, c'est avant tout grâce à vous ! Vous êtes le succès de ces femmes. Vous êtes la solution pour sauvegarder leur tradition du Batik indonésien !

JE DÉCOUVRE LEURS CRÉATIONS